Edito

21e édition de Classique au Vert
Le jardin d’été de la musique classique à Paris

Cette année le festival célèbre un double centenaire : celui de la disparition de Debussy, et celui, cinq mois plus tard, de la naissance de Leonard Bernstein. Hasard du calendrier, inspirant pour une programmation éclectique, propre au festival bien connu des Franciliens pour son ouverture et sa qualité !

A l’image du continent américain, le plus important festival de musique classique en Ile-de-France vise loin et vise grand ! C’est un répertoire moderne qui est programmé pour cette édition 2018.  Il met à l’honneur les grandes figures de la musique américaine, dans toute sa pluralité et sa diversité. Un melting-pot musical audacieux accompagné des compositions européennes, influencées de près ou de loin par ces nouvelles écritures. Le festival souhaite ainsi défier les distances et rapprocher ce qui peut sembler éloigné. 

Les festivaliers retrouveront une programmation exigeante mais accessible, et des artistes de haut niveau pour les transporter vers de nouveaux mondes.

A la richesse du programme s’ajoute la richesse des pratiques musicales que le festival souhaite également valoriser. Les scènes amateurs et les divers ateliers sont ainsi des occasions pour tous de s’essayer et de découvrir autrement la musique. Des rendez-vous musicaux et conviviaux qui donnent au festival son caractère unique.